Richard Duquette
Newsletter

ACES | Richard Duquette - Directeur Photo |
10685
post-template-default,single,single-post,postid-10685,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,boxed,qode-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

ACES

  |   Art et technique

ACES | Academy Color Encoding System

Depuis l’arrivée des caméras numériques ainsi que la prolifération des formats, type d’encodage ainsi que toute une panoplie d’équipement de plus ou moins grande qualité, les professionnels du cinéma sont confronté à un problème majeur : la constance dans les couleurs.

Depuis plus de 10 ans  » l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences » a consacré beaucoup de ressources au développement d’une solution:  ACES.

ACES 1.0 (janvier 2015), est une méthode éprouvée pour uniformiser le processus d’étalonnage ainsi que d’amélioration des couleurs, « le look du film ».

Pourquoi  favoriser l’utilisation de ACES en milieu professionnel ?  Première raison: l’économie de temps et d’argent, mais aussi, la sécurité d’esprit en ce qui concerne l’archivage, l’optimisation des données (divers types de caméras), la constance entre les intervenants en phase de post-production et finalement, une méthode simple mais efficace, pour s’assurer que les produits seront visuellement identiques dans n’importe quelles salles de cinéma (DCI-P3), télévision (REC. 709) et appareils électroniques (sRBG): Une standardisation du signal sur les différentes plateformes.

Pour la suite?  ACES est conçu pour continuer à évoluer dans le temps et prendre en compte l’amélioration des caméras ainsi que les algorithmes de décodage du signal vidéo.   ACES permet aussi de recréer des copies master des productions ACES actuelles, grâce à de futures mise à jour du RRT (Reference Rendering Transform) pour le conformer aux nouveaux types de supports, tel que les télévisions 4K ainsi que les espaces couleurs comme le REC. 2020.

Pour bien comprendre pourquoi ACES permet de contrôler si efficacement la gestion de la couleur en une explication sommaire, seule la section centrale, soit, la correction de couleur, est laissée au choix du coloriste. Le reste est géré par le standard ACES et ne permet pas d’interaction humaine, ce qui limite les erreurs.

Qui devrait utiliser ACES

  • Directeur photo
  • Coloriste
  • Entreprise de post-production
  • Entreprise de VFX
  • Archiviste

Est-ce qu’un producteur devrait insister pour que ses productions soient soumises aux normes ACES… Oui définitivement!

Est-ce que des frais sont associés à la mise à jour ACES ?

Lorsque plusieurs entreprises de post-production doivent travailler ensemble sur un même projet, le temps d’adaptation est rapidement compensé par une amélioration des opérations et une paix d’esprit. Un investissement rentable.

  • Input Device Transform (IDT)

  • Academy Color Encoding Specification (ACES)

  • Reference Rendering Transform (RRT)

  • Output Device Transform (ODT)

QU’EST-CE QUE ACES?

Le Academy Color Encoding System (ACES) est en train de devenir la norme pour la gestion des couleurs tout au long du cycle de vie d’une production cinématographique ou télévisuelle. De la capture d’image au présentation publique en passant par le  montage, les VFX, le mastering, , l’archivage et la remasterisation à venir ACES assure une constance de couleur ainsi que la préservation de la vision créative du cinéaste. En plus des avantages créatifs, ACES adresses et résout un certain nombre de problèmes qui ont surgi au niveau de la production, post-production et d’archivage, dû  à la diversité croissante des caméras et des formats numériques, ainsi que l’augmentation du nombre de productions qui requiert un partage des images entre diverses entreprises de postproduction à travers le monde grace à la facilité de partager les fichiers.

ACES est un système d’échange open source pour la gestion des couleurs, qui est indépendant de l’appareil et de l’image et qui peut être appliqué à presque tous les processus de travail actuelle ou futur. Il a été développé par des centaines de scientifiques de haut niveau, des ingénieurs et des professionnels de l’industrie cinématographique, qui ont travaillé ensemble sous la supervision de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences.

ACES 1.0 est la première version prête pour la production, elle est le résultat de plus de 10 années de recherche, de tests et d’essais en situation réelle. Elle inclut le support pour une grande variété de processus de production numériques et argentiques, d’effets spéciaux, d’animation et d’archivage.

QUELS SONT LES AVANTAGES DE ACES 1.0

Presque tous les intervenants en production, post-production et l’archivage peuvent profiter des avantages de ACES.

Pour les cinéastes, coloristes et les techniciens en imagerie digitale, ACES 1.0 préserve le travail de création lors de la prise de vue jusqu’à la diffusion en:

  • Éliminant la différence visuel entre la vision du directeur photo et le travail du coloriste causé par la calibration des divers équipement en standardisant les méthodes de d’ajustement de l’équipement
  • Préservant l’amplitude de la lumières, des ombres et des couleurs capturées sur le plateau pour une utilisation tout au long de la post-production et le mastering
  • Simplifiant l’ajustement des images prisent par différentes caméras
  • Fournissant un moyen simple de conformer les images RAW lors de la création des divers livrables que ce soit pour le web, cinéma ou télévision

Pour les effets visuels et divers étapes de post-production, ACES 1.0 standardise  les étapes de modification numériques en:

  • Simplifier l’échange des images en phase de post-production
  • Fournissant une standardisation de la gestion couleur les fournisseurs de matériel et de logiciels
  • Éliminant l’incertitude associée avec les formats de fichiers  mal documentées et les codages couleurs non standardisé
  • Établissant des normes pour les métadonnées

Pour les producteurs et les studios, ACES 1.0 réduit les coûts de production et permet l’archivage durable en:

  • Fournissant gratuitement en standards open source, pour la gestion des couleurs et des styles et offre une architecture de gestion qui peut être partagée par les fournisseurs de matériels et de logiciels utilisés sur le plateau et en post-production.
  • Assurer que les données numériques peuvent être réutilisé pour profiter de futures avancés technologiques des dispositifs d’affichage à large gamut couleur et à luminosité améliorée.
  • Assurer que l’archivage contient un master numérique de très haute qualité, représentant l’équivalent numérique du « fini négatif du film »